Blog Archives

Rollercon jour 2 – La fin… et la découverte du strip!

Vendredi, jour numéro 2 et de nouveau debout tôt pour affronter une nouvelle journée au Rollercon ! Bon ok plus tard que la veille, mais quand même tôt, car ce sera mon dernier jour… Bouuuuh… Donc nous voilà avec Mistress Doom dans une des salles pour nous étirer, car nous en avons vraiment besoin ! ! ! ! Et aujourd’hui je suis vraiment décidée à sauter sur toutes les occasions pour jouer et je sais très bien qu’après 3 jours de Rollercon, les gens commencent à ne plus se lever pour aller jouer, car les soirées et l’alcool ont pris l’avantage ! Donc à moi de prendre mon courage à deux mains et de sauter sur l’occasion de jouer un max ! Me voilà donc à côté du track principal, en train d’essayer de trouver le capitaine du prochain co-ed, heureusement un pote joue dans l’équipe donc il m’aide à le trouver. Ils ont des places libres, le problème c’est qu’au Rollercon il y a une règle… si tu veux changer ton roster c’est deux heures avant le bout… facile à dire quand le match est à 10 h 45 et que tout le monde dormait avant ! On est deux dans ce cas, avec Satan’s Little Helper, joueuse de banked en Arizona. On ne veut pas nous mettre dans un roster, mais on ne perd pas espoir ! On se met en tenue, on choppe la bonne couleur de maillot et on va mettre le nez dans le roster pour voir qui n’est pas venu… On prend leur numéro discretos et hopla, un sharpie et voilà notre nouveau numéro sur notre maillot et notre bras ! ! Bon là je vous dis que je ne faisais pas la fière… j’ai dû prendre mon maillot Team France, le retourner et y filer un coup de sharpie dessus… Heureusement que lorsqu’on le remet à l’endroit on ne voit rien mais j’étais bien dégoutée quand Satan’s Little Helper me mettait du marqueur dessus ! ! ! lol Le co-ed en question était l’équipe de ceux qui ont fait des études scientifiques contre ceux qui en ont fait dans l’art. Même si j’ai un master en art (qui n’a aucun sens vu que je fais de la com, mais c’est les dénominations aux US…), j’ai fait des études scientifiques pendant des années donc je suis dans la bonne équipe 🙂 Super match, super état d’esprit et les scientifiques ont gagné donc que demander de mieux ! !

Sachant que je devais partir à 3h pour l’aéroport, je voulais en profiter à fond et jouer encore, mais pas d’autres bout où je pouvais jouer donc on est parti avec une de mes coéquipières Feisty Hooligan pour jouer un scrimmage co-ed, sachant que pour les scrimmages pas d’inscriptions préalable, c’est juste ceux qui sont là qui jouent. Et là ce n’est pas le co-ed traditionnel. Le niveau n’est pas trop contrôlé, c’est un peu la panique et les mecs la jouent moins fairplay… Pas super convaincues par l’expérience on essaie de finir tant bien que mal le scrimmage et dès qu’il est terminé je pars rejoindre Mistress Doom pour une séance shopping ! Et oui le Rollercon ce n’est pas seulement des matchs il y a aussi des salles pleines de shops en tout genre, comme Sin City Skates et Crazy skates qui ont leur propre salle. C’est donc la meilleure occasion de s’équiper pour l’année chez Wicked (et leur fameux lift and separate shorts), ou chez Derby Skinz !

Malheureusement 15h arrive à grands pas, il est temps que je retourne dans ma chambre, que je fasse mon sac et que je dise adieu au Rollercon… C’était vraiment trop court ! ! Mais bon il faut bien travailler ! ! Je pars donc pour l’aéroport… J’attends dans la queue pour prendre mon boarding pass et là je vois que c’est un peu la panique… Mon premier avion a été annulé ce qui ne me permet pas d’avoir de vol pour San Diego le jour même… ce qui signifie que je peux rester un jour de plus !!!!!!!!!!!!!

Et me voilà donc de retour vers l’hôtel, prête à repartir voir les matchs de championnat WFTDA qui viennent d’être lancés et tous les autres matchs qui ont l’air supers intéressants qui sont prévus pour la soirée ! Le vendredi est la plupart du temps le jour où les gros matchs sont programmés, où les joueuses de la Team USA font leur apparition dont Suzy Hotrod qui est au stand Riedell, ce qui fait un peu bizarre à tout le monde, car pas mal de joueuses connues sont déjà présentes et se fondent dans la masse et jouent avec tout le monde comme Francey Pants, Akers ou V-Diva. Donc voir une joueuse derrière un stand pour signer des autographes ça fait un peu tâche dans l’état d’esprit de l’event actuel, mais bon elle doit faire son boulot et Riedell avait dû lui demander d’être présente au stand pour promouvoir la marque et sûrement essayer d’attirer du monde (ce qui n’était pas nécessaire, car leur stand était le mieux placé et on devait y passer 15 fois devant par jour sans pouvoir l’éviter ! ! !).

Kozmic Bruise, Feisty Hooligan, Mistress Doom et Karla Karschër

Après avoir vu plusieurs matchs avec mes coéquipières et Karla Karschër que j’ai retrouvée après mon retour à l’hôtel, nous voilà toutes parties au pub irlandais de l’hôtel pour notre repas. Cela faisait plaisir de retrouver Karla Karschër ! On s’était vu sur plusieurs événements en France, on est souvent en contact sur internet, mais nous n’avions jamais passé une soirée ensemble et donc le temps d’un repas nous avons refait le monde du roller derby français ! lol. Après un super repas et ne sachant pas trop quoi faire de notre soirée à part aller à la soirée “bottom less” du Rollercon, nous cherchions un truc sympa et original à faire… et pourquoi pas patiner sur le strip ! ! On s’est rendu compte qu’on était à Vegas depuis plusieurs jours et qu’on était restées dans l’hôtel tout ce temps, sans prendre le temps de se balader ailleurs ! Après avoir pris cette décision nous n’avons pas attendu deux minutes pour aller nous changer et récupérer notre matos ! Quelques minutes plus tard nous étions toutes en bas de l’hôtel, Karla avait trouvé Kozmic Bruise entre temps qui nous avait rejoint et nous voilà en train de patiner sur le strip ! ! Je peux vous assurer que c’est un bon exercice pour l’agilité! Le soir, le strip est plein à craquer et nous voilà donc en train de slalomer entre les gens, les éviter, juker derrière eux, j’ai bien sur été la première à inaugurer le fait de rentrer dans quelqu’un… Il faut aussi se rappeler que Las Vegas est en plein désert donc même en pleine nuit il fait une chaleur à crever en patinant et avec toutes les protecs ! ! Et puis rien ne choque personne à Vegas, donc nous voilà en brassière de sport, en train de patiner et ça ne laisse pas les gens indifférents une ribambelle de joueuses de derby très peu vêtues, ce qui nous a valu de bons fous rires ! ! En gros un super moment, des bons éclats de rires, un petit jam de Kozmic avec les riders de Riedell, en résumé un moment inoubliable ! Enfin on a dû couper court à notre ballade, car un gentil vigile nous a prévenu qu’on n’avait pas trop le droit de patiner partout… Donc nous voilà en route pour l’hôtel pour notre soirée Bottom Less ! Ouais donc en gros soirée maillot… Pas mal se baladent en sous-vêtements et t-shirts, moi l’idée de me trimbaler en maillot ne m’enchante pas des masses, mais on est plus décontract et décomplexées que la veille donc ce sera maillot avec short de derby par-dessus et nous voilà en route vers la grande salle au dernier étage qui surplombe tout le strip !

La soirée est bien sympa, on retrouve pas mal de monde, on danse un peu, mais les jambes commencent à se faire lourdes entre tous les matchs, la chaleur et la session de patinage sur le strip, donc on décide de partir vers la piscine où l’on passe un bon moment à se délasser dans l’eau… Faut dire qu’on n’a pas trop bu ce soir-là mais entre la fatigue et tout, on a un peu toutes la connerie, donc on ne perd pas une occasion de pousser à l’eau des gens indécis que l’on connaît, etc. et l’ambiance à la piscine aide à ne pas s’endormir. Certains ont même décidé de faire une partie de derby dans l’eau… Oui oui lol. Après quelques heures à patauger il est temps d’aller dormir, car une journée supplémentaire nous attend… Et nous ne savons pas encore qu’à 4h du matin l’alarme de l’hôtel se mettra en marche et comme tout bons américains tout le monde se met en panique et pousse tout le monde à évacuer l’hôtel… mais sachant que l’hôtel est rempli de rollergirls imbibées d’alcool notre chambre a décidé… de dormir lol et effectivement ce n’était qu’une fausse alerte!

Advertisements