Monthly Archives: November 2012

Aucun mental…

Bon ok je n’ai pas encore parlé du Thankscrimmage avant de parler de nouveau des entraînements chez les Derby Dolls, mais je vais le faire promis! Ma vie est juste un pur chaos en ce moment entre un emploi du temps de fou avec le boulot et un déménagement en préparation je n’ai pas une minute à moi! Et en plus de tout ça la préparation du Bootcamp Team France, le site Roller Derby Made in France enfin oui de quoi ne pas m’ennuyer!!

Donc cette semaine il a été très dur pour moi d’aller à l’entraînement, en plus j’avais la visite d’une de mes meilleure pote de France, qui est venue me voir jouer à Thankscrimmage et qui est venue passer quelques jours à San Diego. Et la coïncidence fait qu’on a une amie en commun qui a rejoint une équipe dont j’avais aidé une des fondatrice à lancer un appel aux candidates, donc il me tarde d’aller faire un tour au Pays Basque pour aller les voir!

Donc ce soir vu que je suis crevée je me suis dis que je n’allais faire qu’une heure de bootcamp et que je n’allais pas céder à l’envie d’aller à l’entraînement league. Mon genou est toujours sensible et avec la fatigue je sais que je risque de me blesser… surtout que j’ai encore du mal à avoir une bonne vision du jeu en défense en banked. L’entraînement bootcamp ce soir est en flat… sympa sauf que j’ai bousillé toutes mes roues à m’entraîner en extérieur et les seules roues que j’ai sont des bonnes roues pour le banked mais trop dures pour le flat, et après j’ai des hybrides… qui sont bien mais pas au top… donc à chaque fois le flat devient une épreuve à la Doll’House. Enfin bon! Ce soir la coach est Killer Groove supplée de Assaulty Cracker. L’entraînement va s’avérer assez basique et plus pour les joueuses de niveau 1 et 2… un peu ennuyant pour nous mais ça ne fait jamais de mal de revoir les bases! Donc on a travaillé sur le bloc en poussant la joueuse hors du terrain, en s’appuyant sur elle, mais surtout en poussant avec sa jambe extérieure. Chose dont on n’a pas toujours besoin en flat car on peut arriver à sortir la joueuse juste en poussant de tout son poids, mais cette technique s’avérera très bénéfique en banked. Il va falloir que je m’y habitue car j’ai la fâcheuse habitude de m’appuyer de tout mon poids et donner un coup de hanche juste en arrivant à la ligne, mais en banked je ne vais pas toujours y arriver surtout en montant! Du coup l’entraînement a quand même été assez bénéfique et en me mettant en binôme avec une des filles qui a le plus haut niveau du groupe 3 on a pu se bloquer sans craintes!!

Fin de l’heure et donc de l’entraînement, toutes les Swarms sont là pour l’entraînement league… dont Bonnie D.Stroir!! Et là… ben j’ai eu AUCUN mental! Moi qui devais rentrer après une heure d’entraînement parce que j’étais morte, j’ai pas réussi à résister de rester au moins une heure… Si jamais Bonnie fait l’entraînement je m’en mordrai les doigts de le louper… Et puis mon rêve est de rejoindre les Swarms donc j’aimerai voir comment jouent les filles car pour le moment je me suis entraînée majoritairement avec les Diego Rollers. Ce soir la coach sera Assaulty Cracker… un peu déçue mais j’adore les entraînements qu’elle fait donc bon je sais que je vais apprendre. Donc on a travaillé pas mal les bases, ce qui me fait encore plus adorer cette league car on apparends vraiment énormément. Donc ce soir on a vu comment patiner sans trop utiliser ses bras ce qui est primordial pour 1. éviter les fautes bêtes de coudes et 2. utiliser sa force dans ses jambes et pas inutilement dans ses bras. Donc en gros on a patiné en faisant les T-Rex! Lol oui très comique à faire 🙂 Ensuite on a fait des exercices de pack, donc type scrimmage en incluant un “bridge” pour savoir où se situer et diriger les bloqueurs qui vont tenter de ralentir le jammeur. Super intéressant, surtout en étant bloqueur car il est beaucoup plus difficile de ralentir et donc cela a été un bon exercice pour moi! Ah tient j’avais oublié un exercice d’échauffement, le slalom en file indienne… ça devient tellement simple en flat à force de le faire! Surtout avec les conseils de Trish the Dish, j’arrivais maintenant à être rapide, très basse, à rester proche de la file de joueuses et surtout à bouger mes pieds… ouais d’accord c’est pas la même chose en banked!!! Bon je l’avoue c’était frustrant…quand tu montes tu arrives à faire des petits pas pour te déplacer rapidement comme tu l’as appris les semaines précédentes… mais quand tu descends… t’as beau faire un hockey cut pour passer devant la fille que tu passes mais… tu descends!!! Donc dans les tournants où la pente est plus raide et ben tu fais pas la fière!!!! Donc bon voilà un point que je devrais bosser…

Au bout d’une heure, j’ai quand même réussi à avoir le mental de partir, surtout après plusieurs chutes car mes jambes ne tenaient plus. Mais bon je ne regrette pas d’être restée au moins une heure! Et puis j’ai pu baver devant le talent de Bonnie D.Stroir! Pffff de quoi bien te dégoutter, mais bon un jour… lol

Advertisements

Dur, dur…

Deuxième semaine d’entraînements et seulement un soir à s’entraîner! Je suis en plein déménagement donc hier j’ai fait de l’assemblage Ikea au lieu d’aller à la Doll’House, et jeudi c’est Thanksgiving. Donc malgré la fatigue intense et une douleur aiguë à mon genoux opéré l’an dernier, je me dois d’aller patiner un peu! Je suis en transfert donc je veux au plus vite sortir du bootcamp et si je commence à louper trop d’entraînements je ne vais pas y arriver…

Donc la première heure de bootcamp s’est déroulée sur le banked track, ce qui me donne un peu plus de motivation je vais pouvoir apprendre encore! Ce soir c’est Psycho Brahe et Assaulty Cracker qui nous entraînent. Au programme foot-work sur le banked! Haha! Ce qui veux dire des slaloms en faisant des petits pas et des croisés… mais n’oublions pas que la piste est penchée donc sacré challenge!! Ceci a été la majorité de notre travail pendant l’heure d’entraînement et on a finit par un jeu mixant technique et … petit coup de folie! Donc au signal on devait faire des petits pas, tourner sur nous même ou même se rouler par terre et faire des bruits ou chanter en même temps! Donc ça faisait du bien de se détendre après s’être bien concentrées sur notre foot-work!

Après l’entraînement les filles me demandent si je veux rester, donc je ne refuse pas l’invitation car même si je suis crevée j’ai bien envie de rester pour l’entraînement de league et apprendre plus. Preuve que la ligue est énorme il y a beaucoup de filles ce soir que je n’ai jamais vu encore. Chose que je trouve bizarre aussi c’est que je suis venue pratiquement tous les jours d’entraînements ces deux dernières semaines, ce qui veut dire que pas mal viennent rarement s’entraîner… D’un côté tant mieux, si je m’accroche bien cela me permettra de progresser vite et de peut être prendre la place d’une fille venant rarement. A force de venir aussi je créé des amitiés avec certaines filles comme Bam Bam McGee qui je pense va vite devenir une de mes joueuses modèle tellement sont jeu est complet et surtout son état d’esprit sans prise de tête malgré son niveau donne envie de la suivre dans sa progression. Par contre on voit déjà les esprits négatifs de la ligue avec des filles qui râlent tout le temps, ou vu que l’on est 2 prêtes à être graduées (et honnêtement on a rien à envier à certaines joueuses qui viennent juste de graduer) à l’entraînement ce soir, certaines râlent de se retrouver avec nous dans le pack et nous ignorent si on leur parle… de quoi te donner un challenge de plus et tout faire pour devenir un jour plus forte qu’elles et prendre leur place dans le roster!!

Ce soir l’entraînement est dirigé par deux joueuses, Summer Crush et Tough Soles. Summer que je connaît d’avant vient me voir juste avant pour me dire que l’on fera pas mal d’exercices revenant sur les bases donc que je pourrai bien progresser. On commence par des exercices de paceline (en file indienne) où l’on doit bloquer la joueuse qui arrive vite vers l’intérieur ou l’extérieur. Et être sur le banked n’arrange pas la chose. Je n’ai jamais eu de problème de timing pour faire cet exo en flat, mais là apparemment tu ne peux pas vraiment filer un coup de hanches quand la fille passe juste à côté, tu dois être un peu à l’avance et lui donner un coup avant… donc essai pas super convaincant de ma part, mais vu qu’on était super nombreuses j’ai pu voir comment les autres faisaient et donc je pourrai mieux faire la prochaine fois. Cela n’était pas facile non plus d’être celle qui arrivait à fond pour se faire bloquer. En flat, tu sais ce qui t’attends, tu tiens sur tes pieds, tu te rattrapes tant bien que mal ou tu vole mais aucun obstacle au milieu de ta trajectoire en règle générale. Ici c’est bien différent… l’intérieur du track n’est pas tout plat jusqu’en bas, il y a une marche, donc t’as pas intérêt à te louper à tout moment, et il y a bien d’autres options concernant la marche à part y trébucher dessus… y tomber dessus ne fait pas du bien non plus!! Donc on peut avouer que l’intérieur de la piste devient assez flippant à grande vitesse et tu n’es pas aussi attiré d’y passer qu’en flat où tu peux trouver un moyen de sauter… là c’est vraiment très risqué quand tu ne maitrises pas! Et l’extérieur… ben si tu tombes sur une grosse bloqueuse… tu te manges bien la barre!!

Suite des exercices, comment pousser la joueuse vers l’intérieur ou l’extérieur de la piste en la maîtrisant et comment jouer en offense. Vu qu’on était nombreuses les exos étaient infinissables et je ne vous dis pas l’état de mes genoux et jambes!! Un exercice fait deux par deux en paceline consistait à avoir une fille en offense faisant le passage à chaque fois vers le haut ou vers le bas de la piste et l’autre joueuse jouait le rôle de jammeuse. Exercice très intéressant surtout en poussant vers le bas, car vers le haut c’est simple de se baisser devant la fille pour faire obstruction… vers le bas, ce n’est pas la même sensation et tu vas tête la première vers le bas!

On s’est ensuite concentré sur les assists. Ici encore, grosse différence avec le flat. Pour les assistances à l’extérieur tout allait nikel, pour l’intérieur c’était une autre histoire. Vu que tu te penches un peu vers l’intérieur tu as moins de stabilité et surtout il est interdit de s’arrêter, donc l’assist intérieur où tu t’arrêtes presque pour bien aider et donner un maximum de force à la joueuse que tu aides est interdit… Donc bon entraînement sur les assistances, que l’on a intégré, par la suite, au blocage sur lequel on avait travaillé plus tôt en combinant blocage et assistance à la jammeuse.

Et pour tout mettre en pratique… exercice en type de scrimmage! Youhou premier scrimmage pour moi… et ben je peux dire que j’étais totalement paumée!!!! Tu n’as pas la même vision sur le banked de ce qui se passe autour de toi. Je ne savais pas trop bien où me placer, quoi faire, je pense que je me posais aussi beaucoup trop de questions. Ai-je le droit? Est-ce interdit? Je dois faire quoi là bas? Et là je dois réagir comment?… Enfin un mal de tête après ça mais j’ai tenté au maximum de jouer et si personne ne se proposait je sautais sur l’occasion pour jammer ou m’intégrer à un pack.

Enfin voilà encore un entraînement où j’ai beaucoup appris, où mes muscles n’ont pas eu une minute de répits et après lequel je n’ai pas pu marcher pendant deux jours!
Et ce n’est pas ce week-end que je vais me reposer avec le Thankscrimmage!!

Rollercon jour 2 – La fin… et la découverte du strip!

Vendredi, jour numéro 2 et de nouveau debout tôt pour affronter une nouvelle journée au Rollercon ! Bon ok plus tard que la veille, mais quand même tôt, car ce sera mon dernier jour… Bouuuuh… Donc nous voilà avec Mistress Doom dans une des salles pour nous étirer, car nous en avons vraiment besoin ! ! ! ! Et aujourd’hui je suis vraiment décidée à sauter sur toutes les occasions pour jouer et je sais très bien qu’après 3 jours de Rollercon, les gens commencent à ne plus se lever pour aller jouer, car les soirées et l’alcool ont pris l’avantage ! Donc à moi de prendre mon courage à deux mains et de sauter sur l’occasion de jouer un max ! Me voilà donc à côté du track principal, en train d’essayer de trouver le capitaine du prochain co-ed, heureusement un pote joue dans l’équipe donc il m’aide à le trouver. Ils ont des places libres, le problème c’est qu’au Rollercon il y a une règle… si tu veux changer ton roster c’est deux heures avant le bout… facile à dire quand le match est à 10 h 45 et que tout le monde dormait avant ! On est deux dans ce cas, avec Satan’s Little Helper, joueuse de banked en Arizona. On ne veut pas nous mettre dans un roster, mais on ne perd pas espoir ! On se met en tenue, on choppe la bonne couleur de maillot et on va mettre le nez dans le roster pour voir qui n’est pas venu… On prend leur numéro discretos et hopla, un sharpie et voilà notre nouveau numéro sur notre maillot et notre bras ! ! Bon là je vous dis que je ne faisais pas la fière… j’ai dû prendre mon maillot Team France, le retourner et y filer un coup de sharpie dessus… Heureusement que lorsqu’on le remet à l’endroit on ne voit rien mais j’étais bien dégoutée quand Satan’s Little Helper me mettait du marqueur dessus ! ! ! lol Le co-ed en question était l’équipe de ceux qui ont fait des études scientifiques contre ceux qui en ont fait dans l’art. Même si j’ai un master en art (qui n’a aucun sens vu que je fais de la com, mais c’est les dénominations aux US…), j’ai fait des études scientifiques pendant des années donc je suis dans la bonne équipe 🙂 Super match, super état d’esprit et les scientifiques ont gagné donc que demander de mieux ! !

Sachant que je devais partir à 3h pour l’aéroport, je voulais en profiter à fond et jouer encore, mais pas d’autres bout où je pouvais jouer donc on est parti avec une de mes coéquipières Feisty Hooligan pour jouer un scrimmage co-ed, sachant que pour les scrimmages pas d’inscriptions préalable, c’est juste ceux qui sont là qui jouent. Et là ce n’est pas le co-ed traditionnel. Le niveau n’est pas trop contrôlé, c’est un peu la panique et les mecs la jouent moins fairplay… Pas super convaincues par l’expérience on essaie de finir tant bien que mal le scrimmage et dès qu’il est terminé je pars rejoindre Mistress Doom pour une séance shopping ! Et oui le Rollercon ce n’est pas seulement des matchs il y a aussi des salles pleines de shops en tout genre, comme Sin City Skates et Crazy skates qui ont leur propre salle. C’est donc la meilleure occasion de s’équiper pour l’année chez Wicked (et leur fameux lift and separate shorts), ou chez Derby Skinz !

Malheureusement 15h arrive à grands pas, il est temps que je retourne dans ma chambre, que je fasse mon sac et que je dise adieu au Rollercon… C’était vraiment trop court ! ! Mais bon il faut bien travailler ! ! Je pars donc pour l’aéroport… J’attends dans la queue pour prendre mon boarding pass et là je vois que c’est un peu la panique… Mon premier avion a été annulé ce qui ne me permet pas d’avoir de vol pour San Diego le jour même… ce qui signifie que je peux rester un jour de plus !!!!!!!!!!!!!

Et me voilà donc de retour vers l’hôtel, prête à repartir voir les matchs de championnat WFTDA qui viennent d’être lancés et tous les autres matchs qui ont l’air supers intéressants qui sont prévus pour la soirée ! Le vendredi est la plupart du temps le jour où les gros matchs sont programmés, où les joueuses de la Team USA font leur apparition dont Suzy Hotrod qui est au stand Riedell, ce qui fait un peu bizarre à tout le monde, car pas mal de joueuses connues sont déjà présentes et se fondent dans la masse et jouent avec tout le monde comme Francey Pants, Akers ou V-Diva. Donc voir une joueuse derrière un stand pour signer des autographes ça fait un peu tâche dans l’état d’esprit de l’event actuel, mais bon elle doit faire son boulot et Riedell avait dû lui demander d’être présente au stand pour promouvoir la marque et sûrement essayer d’attirer du monde (ce qui n’était pas nécessaire, car leur stand était le mieux placé et on devait y passer 15 fois devant par jour sans pouvoir l’éviter ! ! !).

Kozmic Bruise, Feisty Hooligan, Mistress Doom et Karla Karschër

Après avoir vu plusieurs matchs avec mes coéquipières et Karla Karschër que j’ai retrouvée après mon retour à l’hôtel, nous voilà toutes parties au pub irlandais de l’hôtel pour notre repas. Cela faisait plaisir de retrouver Karla Karschër ! On s’était vu sur plusieurs événements en France, on est souvent en contact sur internet, mais nous n’avions jamais passé une soirée ensemble et donc le temps d’un repas nous avons refait le monde du roller derby français ! lol. Après un super repas et ne sachant pas trop quoi faire de notre soirée à part aller à la soirée “bottom less” du Rollercon, nous cherchions un truc sympa et original à faire… et pourquoi pas patiner sur le strip ! ! On s’est rendu compte qu’on était à Vegas depuis plusieurs jours et qu’on était restées dans l’hôtel tout ce temps, sans prendre le temps de se balader ailleurs ! Après avoir pris cette décision nous n’avons pas attendu deux minutes pour aller nous changer et récupérer notre matos ! Quelques minutes plus tard nous étions toutes en bas de l’hôtel, Karla avait trouvé Kozmic Bruise entre temps qui nous avait rejoint et nous voilà en train de patiner sur le strip ! ! Je peux vous assurer que c’est un bon exercice pour l’agilité! Le soir, le strip est plein à craquer et nous voilà donc en train de slalomer entre les gens, les éviter, juker derrière eux, j’ai bien sur été la première à inaugurer le fait de rentrer dans quelqu’un… Il faut aussi se rappeler que Las Vegas est en plein désert donc même en pleine nuit il fait une chaleur à crever en patinant et avec toutes les protecs ! ! Et puis rien ne choque personne à Vegas, donc nous voilà en brassière de sport, en train de patiner et ça ne laisse pas les gens indifférents une ribambelle de joueuses de derby très peu vêtues, ce qui nous a valu de bons fous rires ! ! En gros un super moment, des bons éclats de rires, un petit jam de Kozmic avec les riders de Riedell, en résumé un moment inoubliable ! Enfin on a dû couper court à notre ballade, car un gentil vigile nous a prévenu qu’on n’avait pas trop le droit de patiner partout… Donc nous voilà en route pour l’hôtel pour notre soirée Bottom Less ! Ouais donc en gros soirée maillot… Pas mal se baladent en sous-vêtements et t-shirts, moi l’idée de me trimbaler en maillot ne m’enchante pas des masses, mais on est plus décontract et décomplexées que la veille donc ce sera maillot avec short de derby par-dessus et nous voilà en route vers la grande salle au dernier étage qui surplombe tout le strip !

La soirée est bien sympa, on retrouve pas mal de monde, on danse un peu, mais les jambes commencent à se faire lourdes entre tous les matchs, la chaleur et la session de patinage sur le strip, donc on décide de partir vers la piscine où l’on passe un bon moment à se délasser dans l’eau… Faut dire qu’on n’a pas trop bu ce soir-là mais entre la fatigue et tout, on a un peu toutes la connerie, donc on ne perd pas une occasion de pousser à l’eau des gens indécis que l’on connaît, etc. et l’ambiance à la piscine aide à ne pas s’endormir. Certains ont même décidé de faire une partie de derby dans l’eau… Oui oui lol. Après quelques heures à patauger il est temps d’aller dormir, car une journée supplémentaire nous attend… Et nous ne savons pas encore qu’à 4h du matin l’alarme de l’hôtel se mettra en marche et comme tout bons américains tout le monde se met en panique et pousse tout le monde à évacuer l’hôtel… mais sachant que l’hôtel est rempli de rollergirls imbibées d’alcool notre chambre a décidé… de dormir lol et effectivement ce n’était qu’une fausse alerte!

Secret House

Donc me voilà partie pour mon deuxième jour dans la Doll’House! La semaine a été super dure au boulot, et après avoir passé une nuit entière à mettre à jour le site, la journée a été plus que dure… mais je dois aller à l’entraînement car je dois récupérer mes t-shirts de scrimmage que mon super sponsor HK Protect m’a offert, et il me les faut pour le week-end prochain! Chaque année pour le week-end de Thanksgiving il y a un tournoi qui est organisé près de Los Angeles, appelé Thankscrimmage, dans le même format que le Rollercon et donc bien sûr il est hors de question de le louper!! Je peux jouer 3 matchs, je joues donc bien sûr de nouveau avec les Foxes français, avec l’équipe bière (contre l’équipe vin), et l’équipe skin ou “peau” (contre l’équipe t-shirt… on devait jouer en brassière au début j’ai eu de la chance…). Et ne vous inquiétez pas je vous raconterai tout car je pense qu’on ne va pas s’ennuyer!

Donc me voilà en direction de la Doll’House pour l’entraînement bootcamp (en faisant avant un passage vers chez moi car j’avais oublié mes affaires… oui j’étais très fatiguée… et on est aux US donc habiter juste à côté signifie à 15-20 minutes de route et j’avais 45minutes pour faire ça…). Ah oui j’avais oublié de raconter une spécificité de notre lieu d’entraînement qui rend les choses encore plus excitantes. Quand on s’inscrit, on nous envoie un mail avec l’adresse de la Doll’House. Vous ne la verrez jamais sur le site ou en ligne et nous avons interdiction de la partager ou de nous géolocaliser avec des applications comme Foursquare ou Facebook. Le lieu doit rester secret, avant tout pour notre protection. San Diego n’est pas super dangereux, mais on est quand même dans un quartier rempli de SDF et vu que nous nous entraînons la nuit, le centre devient un peu plus “dangereux”. Et puis nous ne sommes que des filles (à part quelques zèbres qui se promènent par là de temps en temps) et même si le chien de Ringer est toujours présent il vaut mieux être préventif.

Revenons en à l’entraînement, ce soir c’est banked!! Ca me fait plaisir, je voulais vraiment jouer en banked et en apprendre plus, je ne tiens plus en place depuis que j’ai eu mes 2heures d’entraînements avec Bonnie D.Stroir et j’ai eu de très bon retours sur ce que j’ai pu faire. Je me sous-estime toujours énormément (ce qui rend fou mes coéquipières et coachs), et je perdais beaucoup l’équilibre car le banked est bien différent, mais apparemment j’ai un patinage très naturel (haha ouais ouais) …ce sera à voir lors d’un match on ne va pas s’emballer trop vite! Pour le moment j’ai la cuisse droite courbaturées et je suis en plein apprentissage!

Donc ce soir Kupcake Kaboom nous entraîne, connue et redoutée pour son… derrière 🙂 Elle nous apprend à bloquer et éjecter les adversaires contre la barrière! Youhouuuu!! Et j’ai encore appris des différences avec le flat track, ce qui donne du sens à d’autres différences dans le jeu et surtout sur tout ce qu’on a appris lors du bootcamp avec Bonnie D.Stroir il y a quelques mois. Donc on n’a pas le droit de s’arrêter en banked! Du coup normal de ne pas trop prendre de chèvres en les ralentissant, et donc quand on est bloqué on doit se débattre et pousser vers l’avant… d’où le fait que les jams ne durent que 1 minute sûrement aussi!! Et un clockwise block a une autre définition en banked, c’est bloquer en marche arrière comme au flat mais aussi dans un angle de 90degrés! Donc tous les blocs que vous faites en flat sur la jammeuse qui passe juste à côté de vous… c’est pénalité. Les blocs doivent se faire dans un angle à 45 degrés vers l’avant, ce qui est d’ailleurs très efficace en flat aussi et donc à mettre en place 🙂 Tout cela Bonnie nous l’avait appris au cours du bootcamp et cela nous avait beaucoup aidé par la suite dans notre jeu, surtout lorsque vous poussez une jammeuse vers l’extérieur de la piste en la bloquant, c’est beaucoup plus efficace en l’accompagnant vers l’avant qu’en allant direct vers l’extérieur.

Je me rend compte également que le banked va bien me plaire pour une autre raison: le type de bloc utilisé! J’avais perdu tout espoir de bloquer efficacement avec les épaules il y a plusieurs mois, vu mon poids plume à côté des autres joueuses que j’avais beau bloquer et qui ne bougeaient pas… j’ai donc découvert le pouvoir de mon coup de hanches… osseux à souhait et quand on est plus fine que les autres, le coup de hanche est toujours efficace! (si on s’y prend bien évidemment). Je travaille donc dessus depuis des mois, et il devient de plus en plus efficace, et j’ai donc découvert que le coup de hanches est le blocage le plus effectué en banked (enfin en tout cas chez les Dolls), ce qui me rend vraiment heureuse car c’est mon type de blocage favori!! Donc nous voilà à devoir pousser les jammeuses vers la barre, et arrivée à celle ci nous devions donner un petit coup de hanche pour qu’elle prenne la barre… le blocage qui coupe le souffle quand tu prends la barre dans le ventre et qui rend heureuse la fille qui vient de te bloquer 🙂

L’entraînement ne durant qu’une heure, tout est passé très vite, mais nous allons y travailler dessus pendant toutes les semaines à venir, ce qui donne envie d’y retourner dessuite!!! Étant crevée, je n’ai pas souhaité continuer avec l’entraînement league, qui était off skate, je suis donc restée un peu sur le banked track qui était pour une fois vide pour m’entraîner à patiner en arrière car cela fera parti de mon évaluation pour être graduée… et patiner en arrière avec une jambe plus haute que l’autre ce n’est pas des plus simple!! lol Mr. Furieux avait réussi à m’apprendre à patiner en arrière (je dis “réussi” parce que ça a vraiment été une grosse mission de m’apprendre et il a été le seul à pouvoir bien m’expliquer comment me positionner et où mettre mon poids) et sur le banked… euh ben ça marche plus cette technique!! lol Enfin après de nombreuses tentatives j’ai quand même réussi donc ça me donne de l’espoir pour la suite, mais va falloir encore du boulot!

Donc voilà, mes peurs de ne pas aimer le banked s’évanouissent peu à peu, il me tarde d’apprendre plus pour pouvoir faire un scrimmage et voir ce que ça donne vraiment! La suite dès lundi, pour une semaine très derby entre les 3 jours d’entraînements (qui vont sûrement se réduire à 2… jeudi c’est thanksgiving donc les entraînements risquent d’être annulé pour cause de repas de famille… et beaucoup trop d’alcool!), et Thankscrimmage!!!

Premier jour au sein des San Diego Derby Dolls

Ça y est, mon transfert a été annoncé à tout le monde, je peux donc rejoindre les San Diego Derby Dolls et partir en direction de la Doll’House pour m’entraîner. Les entraînements se déroulent les lundis, mardis et jeudis. La soirée commence par 1 heure d’entraînement bootcamp (fresh meat), est suivi de 2 heures d’entraînement league, où toutes les joueuses graduées sont invitées à participer, et 1 heure d’entraînement équipe, réservé à une des équipe des Derby Dolls (il y en a quatre en tout, j’y reviendrai sûrement par la suite). Vu que je suis en transfert et que je n’ai jamais joué en banked de ma vie (à part un entraînement) je vais devoir repartir en bootcamp. Le bootcamp se décompose en 3 niveaux, et les entraînements se font souvent en flat track, ce qui les différencient des entraînements league et équipe qui se déroulent en règle générale sur le banked track. Je suis intégrée directement en groupe 3, prête à faire mes 3 scrimmages pour pouvoir être graduée, et j’avoue que ce n’est pas déplaisant de réviser les bases!!

Après une journée intense de boulot je me dirige vers la Doll’House, assez tôt mais je travaille juste à côté et Isabelle Ringer m’a prévenu qu’elle y serait donc je pouvais venir dès que je voulais. Elle me montre les choses importantes pour la suite, la feuille d’appel, la boite pour les dues (on paie $80 par mois… des personnes râlent encore de payer dans les 100€ par an?? 🙂 ), et m’explique deux-trois autres choses importantes. Je pars me changer, je vais m’échauffer, et me voilà avec les fresh meat, entraînée par une des Dolls, à faire des drills de contact pour bloquer avec les hanches et sortir une joueuse à l’intérieur du track. Bon ok j’ai fait mon boulet, j’ai suivi les conseils de certaines personnes concernant la dureté de roues à acheter et j’ai acheté les Radar Bullet en 93A… qui étaient nikel pour le banked mais pas vraiment pour le plancher de flat!! Donc endurance, je dépassais tout le monde… et j’ai joué au bowling! Strike j’ai fauché toutes les filles à côté!! lol bien pour un premier entraînement 🙂 J’ai continué à les martyriser un peu avec les hits de hanches, j’ai essayé de taper doucement mais c’est un peu dur de se contrôler quand tu as l’habitude de taper sans retenue (et que bien sûr tu ne fais pas bouger tes anciennes coéquipières donc tu fais tout pour taper encore plus fort) …

Fin de l’entraînement, je pars dans le bureau de Ringer pour demander si j’ai la permission de participer à l’entraînement league, et Bonnie D.Stroir est en train de parler avec elle. Ringer lui demande si je peux les rejoindre vu qu’elle sera le coach ce soir (y’a pire comme coach pour mon premier entraînement 🙂 )… et là elle bloque… elle me regarde… et me demande si on se connaît qu’elle se rappelle bien de moi. Quand je lui rappelle le bootcamp de Knoxville, tout lui revient, j’ai le droit à un gros hug de retrouvailles et elle m’invite à venir m’échauffer avec elle sur le banked track pour papoter un peu plus et surtout voir comment je me débrouille. Le premier entraînement en banked que j’avais fait lors de ma visite en mai était principalement de l’agilité donc dur de voir si le jeu en banked est différent que celui du flat. Ce soir, l’entraînement est tactique! Et je n’ai pas été déçue et ai appris énormément de choses! Bon bien avant de commencer la stratégie nous avons fait de l’échauffement, de l’endurance et autre séance de martyr! Pas de chute en vue et je peux vous assurer que la vitesse est impressionnante en banked!! (donc la chute… je la redoute… surtout à travers la barrière extérieure…). Concernant le reste de l’entraînement, un vrai bonheur. Tout comme lors de son bootcamp, elle explique tout, fait une démonstration, nous fait essayer au ralenti, nous demande d’en parler entre nous et on fini par 5minutes sans parler juste à agir. J’ai pu apprendre que la chèvre au banked n’est pas retenue derrière mais est poussée vers l’avant! Après les stratégies restent parfois les même mais c’est intéressant de voir que les jeux sont totalement différents et je ne cache pas que c’est assez passionnant! Par contre niveau équilibre va falloire bosser et j’ai une jambe qui fait plus mal que l’autre lol

Les deux heures passées, les Diego Rollers arrivent pour faire un entraînement jammeur et nous invitent à rester, mais après une journée de boulot et 3heures d’entraînements mon corps commence à souffrir et je décide donc de décliner l’invitation en promettant que j’essaierai un max de rester les prochaines fois mais peut être lorsque mes horaires de travail se calmeront!

Prochaine aventure jeudi prochain!