2 jours de bootcamp avec Bonnie D.Stroir – Jour 2

Après une matinée de grass’ mat’, une petite ballade dans Knoxville avec goûter en prime, nous voilà reparties dans la campagne et le skating-center fluo pour notre deuxième jour de bootcamp avec Bonnie D.Stroir.

Donc nous voilà en train de nous préparer, Bonnie toujours à côté de nous et là elle m’interpelle en me demandant si c’est moi qui tient ce blog en français sur le roller derby… là vous imaginez ma tête et ma surprise… Bonnie D.Stroir connaît l’existence de mon blog?? Je réponds un petit oui timide et au fond toute contente qu’elle en ai entendu parler, et elle m’enchaîne en deux minutes un discours pour me motiver, en me disant que c’est génial ce que je fais, qu’il faut que je continu à partager mon expérience aux US, que si je rentre il faut que j’aille visiter des ligues, que mon niveau importe peu et qu’il est assez haut pour que je puisse me permettre d’aider d’autres ligues, que tout ce que j’ai appris ici, tous les petits conseils que j’ai eu sont primordiaux et que je me dois de les partager avec les gens autour de moi à mon tour. Elle me parle aussi de la grande surprise qu’ont eu les équipes Nord-Américaines lors de la Coupe du Monde. Elles ont étaient heureuses de voir le niveau et la motivation de toutes ces équipes Européennes, mais elles ne pensaient pas qu’un écart aussi grand existait et qu’elles s’étaient rendu compte que tout le monde avait eu un électrochoc (positif bien sûr) en voyant ce qu’était vraiment le roller derby aux US. Mais elle savait que cette coupe du monde avait motivé les Européennes plus que jamais et elle est persuadée qu’un jour nous arriverons à un niveau de compétition très haut. En peu de temps, elle a su me montrer qu’en se serrant tous les coudes et qu’en partageant notre savoir nous deviendrons plus fort et qu’il était nécessaire d’arrêter de se faire sous-estimer par certains, que même si notre niveau n’est pas dans les meilleurs, rien ne nous empêchait d’aider les autres si on avait une certaine expérience et qu’on restait humble! Après avoir voulu savoir comment je m’étais retrouvée au fin fond des États-Unis, on s’est aperçu qu’elle venait de la même petite ville Californienne que ma famille, et m’a motivée pour aller m’entraîner avec les Derby Dolls fin avril!! (Donc mort imminente sur le banked programmée le 26 avril 😉 )

Revenons-en à nos moutons, le bootcamp! Première partie de cette dernière soirée, et après avoir ré-appris à bloquer seuls, elle nous a donné des conseils concernant notre comportement lorsque notre blocage positionnel n’a pas été efficace jusqu’au bout, comment ne jamais baisser les bras car même si la jammeuse a gagné notre point, on peut continuer à aider les autres à ne pas se faire dépasser. Elle nous apprend également à être le “sticky annoying blocker” (le bloqueur collant et chiant), comment avoir un mur efficace de 3 personnes, en gros comment devenir un gros cauchemar pour une jammeuse adverse!

Moi en tant que cobaye pour Bonnie D.Stroir

Moi en tant que cobaye pour Bonnie D.Stroir

Deuxième partie, la stratégie du jammeur. Ce qui était bien c’est que tous ces exercices ciblant les jammeuses étaient tout aussi bénéfiques pour les bloqueurs. Donc nous voilà en train de faire des exercices d’agilités, de faire des feintes, d’apprendre à coordonner la tête avec les pieds, de faire du bruit avec nos roues pour créer de l’anxiété, de trébucher pour sortir du pack, de toucher ses bloqueuses en douceur pour faire comprendre qu’on n’est pas un bloqueur adverse, etc. En gros, une grosse partie de rigolade pour tout le monde tout en apprenant énormément et en travaillant sérieusement, car faire un nouvel exercice de feintes n’est pas toujours… des plus effectifs du premier coup!! lol D’ailleurs elle est très douée pour apprendre des techniques, tout en mêlant des situations de la vie courante, tout en se moquant d’elle-même et en portant tout à la dérision… et ça marche! On a gardé toutes ses expressions et ses mises en scènes et c’est beaucoup plus simple pour expliquer les exercices à celles qui ne sont pas venues, et surtout se souvenir de ce qu’on doit faire. Je pense que la situation qui nous a le plus marqué, a été de faire le bébé quand quelqu’un te bloque en te poussant, elle nous disait de se retirer dessuite au lieu de pousser contre, ce qui est souvent inefficace et te fait perdre beaucoup d’énergie pour rien, et de dire “non” avec une voix de bébé. On se foutait d’elle mais on en rit toujours et on le fait tout le temps! Preuve que ses techniques d’apprentissage sont efficaces!! lol

Et pour finir ce bootcamp en beauté, on a fait une simulation de jeu. Elle nous a demandé de former 4 fois 2 packs égaux aux 4 coins de la piste donc on était environ 16 blancs et 16 noirs réparties dans des packs, et chaque personne passait en temps que jammeuse, que tu en sois une ou pas. (Donc vous imaginez la panique d’avoir 4packs complets sur la piste en même temps!) Et la règle était d’appliquer tout ce qu’elle nous avait appris au cours de ces deux jours! Exercice très sympa, même si parfois c’était un peu la panique, et au milieu de l’exercice, Bonnie s’est incrustée en tant que jammeuse… Et là on a pu admirer son talent! On était bluffées! En dépassant notre pack, elle a commencé à patiner en arrière, une de mes coéquipière à tenté de remonter à son niveau pour la bloquer, pensant que vu qu’elle patinait en arrière elle arriverait à la bloquer facilement et la sortir… erreur!! Bonnie l’a à peine touchée qu’elle a volée! De quoi ne pas trop te donner envie de retenter l’expérience! lol

Ce bootcamp était juste merveilleux, c’est une coach hors pair et je pense que beaucoup de monde a énormément de choses à apprendre d’elle! Elle prend vraiment le temps d’expliquer calmement, en faisant tout pour détendre l’atmosphère, les pauses pour pouvoir prendre des notes sur tout ce qu’on fait étaient aussi vraiment géniales et super bénéfiques, les exercices étaient appliqués rapidement pour avoir le temps de tout voir, mais assez longtemps pour les comprendre et bien les exécuter. Les “story time” où on s’assit toutes autour d’elle comme des gamines émerveillées à l’écouter nous donner des conseils et nous expliquer tous les comportements que nous devions avoir pour que notre équipe soit meilleures étaient vraiment supers. Ce sont des choses qu’on ne nous apprend pas en règle générale donc se poser pour être sûres de bien écouter et ne pas patiner autour étaient un plus. En résumé, tu ne passes pas 4h à enchaîner des exercices comme une tarée, en étant crevée et en n’arrivant plus à rien faire à la fin. Tout prendre calmement nous a vraiment permis de mieux apprendre, de mieux retenir et surtout ne pas voir le temps passer!! Un super souvenir à refaire dès que possible! Mais malheureusement pas avant un long moment car c’est sa dernière année en tant que coach. Elle reprend sa carrière l’an prochain avec les San Diego Derby Dolls!!

Pour en savoir plus sur elle, voilà une liste de liens (nombreux) allant vers ses pages internet :

Advertisements

Posted on April 16, 2012, in Bootcamps and tagged , , , , , . Bookmark the permalink. Leave a comment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: